jeudi 10 novembre 2011

Shimabuku



Il vaut mieux éviter tout contact avec les formes de vie extra-terrestres

13 novembre 2011 - 26 février 2012
Vernissage le 12 novembre 2011 à 16h

Commissaire Chiara Parisi

Le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière accueille l’exposition personnelle l’artiste japonais Shimabuku.

« Shima » signifiant « île » en japonais, l’artiste est naturellement amené à intervenir sur l’île de Vassivière et clôture de la manière la plus poétique qui soit la programmation du Centre d’art sous la direction de Chiara Parisi.

Dans ce paysage insulaire unique, Chiara Parisi invite Shimabuku à créer des œuvres résistant à toute contrainte d’exposition et donnant à voir, aux visiteurs, un rapport particulier à la nature et aux animaux.

Plus jeune, Shimabuku souhaitait devenir poète ou guide touristique. Persuadé que l’art ne doit pas à tout prix créer des œuvres mais plutôt susciter des rencontres, l’artiste arrive à combiner ses deux vocations. Dès lors, le style ou le médium importe peu dans l’objet fini, l’objectif étant de connecter les êtres.

Shimabuku présente à Vassivière ses œuvres les plus récentes ainsi que de nouvelles créations dans lesquelles les détails, les sonorités, et l’origine des noms tissent ensemble un monde singulier. L’artiste invite le public à s’engager dans des « situations » qui, racontées à d’autres personnes, deviennent fables, récits, histoires et peut-être même des événements.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire