Dossiers

Blockhaus : des couleurs au bord de l'eau

http://paristonkar.blogspot.fr/2012/01/graffiti-sur-les-blockhauss-de-la-cote.html



http://paristonkar.blogspot.fr/2012/01/graffiti-sur-les-blockhauss-de-la-cote.html Le mur de l'Atlantique est un système extensif de fortifications côtières, construit par l'armée d'occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale le long de la côte occidentale de l'Europe et destiné à empêcher une invasion par les Alliés du continent depuis la Grande-Bretagne. 

Ces fortifications s'étendent de la frontière hispano-française jusqu'au nord de la Norvège. Elles sont renforcées sur les côtes françaises, belges et néerlandaises de la Manche et de la mer du Nord.
Ces masses de béton sont depuis quelques années peintes par les artistes mais aussi par les graffeurs ; une petite sélection d'images provenant du pays basque, de Brest, du Cap-Ferret, de Bordeaux, de Bègles, des Landes et de Bretagne.

Un dossier préparé par Tarek • Photographies et textes : Mafaldark, Paski, Teck, Jean-Paul Careil, Viridiana, Biphop, Kaxu, Temps de pause et  Jone 
 
http://paristonkar.blogspot.fr/2012/01/graffiti-sur-les-blockhauss-de-la-cote.html
Pour lire la suite de cet article : ici. 

Rassemblement à Chambéry

http://paristonkar.blogspot.fr/2010/11/rassemblement-chambery.html Les 24 et 25 avril 2010 s’est déroulé le plus gros rassemblement graffiti en Savoie. Les graffeurs se sont réunis en contrebas de l’Avenue du Repos, sous le soleil, afin de repeindre l’immense mur d’expression libre livré en pâture aux coloristes depuis quelques années. Ce sont plus de 40 graffeurs qui se sont sucdés, laissant chacun leur trace jusqu’à recouvrir presque entièrement le mur sur ses quatre mètres de hauteur et ses 200 mètres de long.
Les peintres locaux ont laissé les meilleurs emplacements à ceux qui avaient dû faire de la route pour venir depuis Saint Étienne, Lyon, Grenoble, Annecy et même Toulouse ! Tout en veillant, en fonction des styles des uns et des autres, à ce que la fresque dans son ensemble soit équilibrée. Ambiance festive, à l’image de l’organisation improvisée de l’évènement comme nous le raconte SEMER, à qui l’on doit ce happening non-officiel : « (...) quelques coups de fils, quelques mails, un passage à la JAM d’Annecy le jeudi et c’était parti, ça s’est fait tout seul (...) ».
Avec pas moins de sept murs autorisés dans l’agglomération et plusieurs associations très actives, cette ville est dynamique pour ce qui concerne le graffiti… Une expérience à renouveler ?

Un dossier préparé par Tarek et Batist Payen • Photographies : Batist Payen
 
http://paristonkar.blogspot.fr/2010/11/rassemblement-chambery.html
Pour lire la suite de cet article : ici.