mercredi 9 janvier 2013

« P 183 & NEBAY : STREET ART, Parcours croisés »

Festival RussenKo du 25 au 27 janvier 2013
Salons de l’Hôtel de Ville,
Place Jean Jaurès, 94270 Le Kremlin-Bicêtre


 
Autour d’une quarantaine d’œuvres (de la photographie, en passant par la toile,  l’installation ou  les objets détournés) l’exposition présente en deux salles face à face,  deux univers distincts : d’un côté la « rue », de l’autre le « musée ». Les œuvres ainsi partagées  permettront de mieux appréhender un art encore mal connu, d’en découvrir toutes les qualités esthétiques et plastiques. De mieux percevoir les origines des démarches artistiques, les influences auxquels ils sont sujets, les sens qu’ils apportent à leurs œuvres  et l’importance des supports.  Et d’amener le spectateur à réaliser les chemins parcouru par ces deux artistes (du début de leur carrière jusqu’a aujourd'hui) et d'expliquer la reconnaissance actuelle du mouvement au sein du marché et de l’histoire de l'art.


Alors que le travail de Nebay est graffiti (utilisation de la bombe aérosol, travail du nom et du lettrage) celui de P183 est plus Street Art (affiches, pochoirs et interventions Land Art), Ils partagent tous deux la revendication d’un art libre et social, aux codes esthétiques précis. Les rapprocher permet de sentir l’importance de leur art universel comme jamais il n’en a existé auparavant. Et alors qu’ils sont nés de cultures différentes l’un Russe l’autre Français) à des milliers de kilomètres l’un de l’autre,  ils ont tous deux été sensibles à la même expression,  née dans les rues de  New York au début des années 70. Tous deux ont su innover, faire grandir et pérenniser leur mouvement ; Il sera intéressant de constater aux travers de leurs œuvres exposées, leurs revendications similaires, propres à leur génération ou aux sociétés actuelles et ce quelque soit leur origine, culture ou pays. Mais dont chacun l’un avec le graffiti et la lettre ; l’autre avec le Street art et la figuration, aura su donner une touche personnelle et une sensibilité propre.

Curateur d’exposition : Valériane Mondot / Taxie Gallery. 





Biographies

Quand P183, dit le Banksy Russe...
Celui que l'on nomme le Banksy Russe - en référence au célèbre street-artist britannique (de par son utilisation des bâtiments comme élément de mise en scène de ses peintures, sa facilité à créer de l'illusion, le caractère subversif mais aussi parfois humoristique de ses œuvres) -, investira pour la première fois l'espace urbain français à l'occasion de RussenKo 2013 en proposant graffs, performances et happenings dans plusieurs lieux de la ville.
Les performances, fresques, installations du Russe P183 sont le fruit d'une personnalité artistique qui s'est révélée en marge des écoles et institutions artistiques. La découverte de la culture hip hop et du graffiti en 1999 fait prendre conscience à P183 que le graffiti est un moyen d'expression universel et que les « bombes » aérosols sont des armes dans les mains de l'artiste-plasticien. Son œuvre devient alors spatiale et sociale. P183 revendique un « art social » en même temps qu'il réinterprète l'espace qui l'environne. Depuis 2007, le graffeur russe couvre les murs, palissades, trottoirs, tunnels ou ponts de Moscou de ses tags et dessins résolument politiques : qu'ils soient anti-Poutine ou qu'ils rendent hommage à tous ceux qui, au travers du Printemps arabe (2010) ou de la Révolution orange (Ukraine 2004), manifestent contre la répression et la dictature. Des œuvres rapidement recouvertes par les autorités russes mais qui, d'opérations guerillas en installation sauvages dans les plus grands musées du monde, ont contribué à la réputation internationale de l'artiste.


Nebay, graffeur kremlinois
Taggeur depuis 1987, Nebay est un graffeur kremlinois dont le nom circule en lettres calligraphiées jusqu'en Russie sur des chantiers, des parkings, des gares désaffectées, après une tournée menée de Moscou à Vladivostok. Artiste ayant participé à la construction de la culture hip-hop, il est aujourd'hui une des références majeures dans l'univers du graffiti. Samedi 26 janvier, le Festival Russenko réunit les deux artistes pour une performance d'art urbain au cœur de la ville. Une occasion unique d'assister en direct au processus de création, de découvrir leurs techniques, d'apprécier le dialogue entre leurs deux univers et de voir l'œuvre prendre forme. P183 crée des installations et graffs tantôt poétiques tantôt politiques. Nebay jongle avec la calligraphie, les couleurs et les formes.


Vendredi 25, Samedi 26 et Dimanche 27 janvier - 10h-19h : Exposition « P183 & Nebay : Street art, parcours croisés » (Salons de l’Hôtel de ville, place Jean-Jaurès, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, accès libre - Visite guidée des expositions en présence des artistes le Samedi 26 janvier - 14h30 - RDV sur place)
.
Sur le Festival RussenKo : le Festival RussenKo invite à explorer sans exhaustivité la richesse des cultures russe et russophones : théâtre, cinéma, art, littérature, musique, etc. Une programmation éclectique, étonnante et exigeante dans un déroulé protéiforme (spectacles, conférences, happenings, ateliers, projections, etc.) pour un moment incontournable parmi les manifestations offrant à voir la Russie d’aujourd’hui dans ce qu’elle a de plus créatif. Un festival organisé par la Ville du Kremlin-Bicêtre dans le cadre de la coopération avec le district de Dmitrov et en partenariat avec la Région et la Ville de Samara, ainsi que l’Alliance Française de Samara.  Les 25, 26 et 27 janvier 2013  – Dans plusieurs lieux de la Ville du Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne (IDF)  – Pass à partir de 5 €. www.russenko.fr
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire