mercredi 28 novembre 2012

Le Street Art investit le Festival RussenKo



Le Kremlin-Bicêtre, le 22 novembre 2012 - A l'occasion de sa quatrième édition - les 25, 26 et 27 janvier 2013 - Le Festival de cultures russe et russophones RussenKo s'ouvre à l'art urbain et convie, pour la première fois en France, le grand public à découvrir l'artiste-plasticien P183. Au programme : des graffs et happenings de celui que l'on surnomme le Banksy russe, une performance et une exposition croisées avec Nebay, ainsi qu'une table ronde dédiée au street art animée par Bahia Allouache. En janvier au Kremlin-Bicêtre, l'art descend dans la rue !


Quand P183, dit le Banksy Russe...
Celui que l'on nomme le Banksy Russe - en référence au célèbre street-artist britannique (de par son utilisation des bâtiments comme élément de mise en scène de ses peintures, sa facilité à créer de l'illusion, le caractère subversif mais aussi parfois humoristique de ses œuvres) -, investira pour la première fois l'espace urbain français à l'occasion de RussenKo 2013 en proposant graffs, performances et happenings dans plusieurs lieux de la ville.
Les performances, fresques, installations du Russe P183 sont le fruit d'une personnalité artistique qui s'est révélée en marge des écoles et institutions artistiques. La découverte de la culture hip hop et du graffiti en 1999 fait prendre conscience à P183 que le graffiti est un moyen d'expression universel et que les « bombes » aérosols sont des armes dans les mains de l'artiste-plasticien. Son œuvre devient alors spatiale et sociale. P183 revendique un « art social » en même temps qu'il réinterprète l'espace qui l'environne. Depuis 2007, le graffeur russe couvre les murs, palissades, trottoirs, tunnels ou ponts de Moscou de ses tags et dessins résolument politiques : qu'ils soient anti-Poutine ou qu'ils rendent hommage à tous ceux qui, au travers du Printemps arabe (2010) ou de la Révolution orange (Ukraine 2004), manifestent contre la répression et la dictature. Des œuvres rapidement recouvertes par les autorités russes mais qui, d'opérations guerillas en installation sauvages dans les plus grands musées du monde, ont contribué à la réputation internationale de l'artiste.

... rencontre Nebay, graffeur kremlinois
Taggeur depuis 1987, Nebay est un graffeur kremlinois dont le nom circule en lettres calligraphiées jusqu'en Russie sur des chantiers, des parkings, des gares désaffectées, après une tournée menée de Moscou à Vladivostok. Artiste ayant participé à la construction de la culture hip-hop, il est aujourd'hui une des références majeures dans l'univers du graffiti. Samedi 26 janvier, le Festival Russenko réunit les deux artistes pour une performance d'art urbain au cœur de la ville. Une occasion unique d'assister en direct au processus de création, de découvrir leurs techniques, d'apprécier le dialogue entre leurs deux univers et de voir l'œuvre prendre forme. P183 crée des installations et graffs tantôt poétiques tantôt politiques. Nebay jongle avec la calligraphie, les couleurs et les formes.

Une exposition et une table ronde dédiées au street art
Tandis que cette performance donnera lieu - toujours pendant le Festival RussenKo - à une exposition « P183 & Nebay : Street art, parcours croisés » à l'Hôtel de Ville, la dimension politique du street arts sera abordée non loin de là, sur la table ronde « L'art et la rue ». Si la France est un pays où la rue a inspiré des mouvements culturels aujourd'hui omniprésents dans le reste du monde comme le hip hop, la Russie connaît elle aussi un développement de manifestations, œuvres, performances urbaines notamment par le biais de cette même culture. Pendant la Perestroïka des formes culturelles urbaines avaient déjà commencé à émerger et à être visibles. L'actualité récente russe avec la condamnation des Pussy Riots à deux ans de prison ferme pour leur « performance » dans la Cathédrale du Saint Sauveur montre à quel point la question de la présence de l'art dans la rue pose problème aujourd'hui en Russie. La frontière entre légalité/illégalité, art/politique, reste d'ailleurs questionnée en France aujourd'hui où le graffiti et le break dance s'expriment encore dans la rue. Animée par Bahia Allouache journaliste reporter (RFI, Radio Nova, France Culture), en présence d'Igor Moukhin, photographe, P183Boubacolorz (danseur et chorégraphe hip hop) et Nebay, cette table ronde s'intéressera aux formes d'appropriation de l'espace, au rôle d'un environnement typiquement urbain dans la pratique artistique, aux interactions/frictions avec les passants et les autorités, à la valeur du message porté par les installations et les pièces réalisées, à la gratuité du geste artistique.

Informations pratiques
  • Vendredi 25 janvier, 17h30 : graff de P183 (Esplanade de la Piscine, 48 avenue Charles Gide, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, accès libre)
  • Samedi 26 janvier, 16h : table ronde « L'art et la rue » animée par Bahia Allouache avec Igor Moukhin, P183, Boubacolorz, Nebay (Salons de l'Hôtel de ville, place Jean-Jaurès, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, accès avec pass)
  • Samedi 26 janvier, 19h : performance croisée P183 / Nebay (Place Jean-Baptiste Clément, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, accès libre)
  • Vendredi 25, Samedi 26 et Dimanche 27 janvier - 10h-19h : Exposition « P183 & Nebay : Street art, parcours croisés » (Salons de l'Hôtel de ville, place Jean-Jaurès, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, accès libre - Visite guidée des expositions en présence des artistes le Samedi 26 janvier - 14h30 - RDV sur place)



Sur le Festival RussenKo le Festival RussenKo invite à explorer sans exhaustivité la richesse des cultures russe et russophones : théâtre, cinéma, art, littérature, musique, etc. Une programmation éclectique, étonnante et exigeante dans un déroulé protéiforme (spectacles, conférences, happenings, ateliers, projections, etc.) pour un moment incontournable parmi les manifestations offrant à voir la Russie d'aujourd'hui dans ce qu'elle a de plus créatif. Un festival organisé par la Ville du Kremlin-Bicêtre dans le cadre de la coopération avec le district de Dmitrov et en partenariat avec la Région et la Ville de Samara, ainsi que l'Alliance Française de Samara.  Les 25, 26 et 27 janvier 2013  - Dans plusieurs lieux de la Ville du Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne (IDF)  - Pass à partir de 5 €. www.russenko.fr

Visuels :
Nebay (www.nebay.fr) - Crédit J. Malaurant

Paris Tonkar magazine partenaire //

Follow us [ vimeo | facebook | twitter | tumblr | youtube ]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire