mardi 18 octobre 2011

Exposition Steph.Cop / ARO / Cerebrum Structura


Exposition en accès libre


23 Place des Vosges // Paris

de 11h à 19h du lundi au samedi
Interphone : Superdry
-----------------------------------------------------






Son parcours artistique débute en 1986, en tant que membre actif de la scène graffiti parisienne avec le crew C.O.P. Après quelques années, Steph adopte le nom de Steph.Cop "Children Of Production", est évolue en autodidacte, à la fois styliste, graphiste et Toy designer.


En deux mille deux, son travail artistique devient plus personnel en se créant A.R.O (Analysis, Reflexe, Obsessed), matérialisé par 5 figurines éponymes dont chacune symbolise les sujets essentiels de l’artiste. Ils sont les 5 Amis imaginaires. Plus récemment, après un retour aux sources, la rencontre entre la machine et la nature donne naissance aux Wooden ARO. Sculptés à la tronçonneuse dans différentes essences de bois (chêne, noyer, tilleul), les ARO sont nés pour être disséminés de par le monde.


La constante recherche sur les médiums (porcelaines, bois, métaux), la surprenante rencontre entre simplicité et complexité dans ces oeuvres sont une façon symbolique pour Steph.COP de nous livrer lesallégories de ses émotions. Cette nouvelle exposition sera à la fois l’occasion de découvrir une nouvelle phase de l’histoire des Imaginery friends en se plongeant dans le cerveau même du ARO. Une nouvelle révélation dans cet empilement historique de personnage de la part d’un artiste prolifique.


« Partir d’un point et suivre une flèche. S’avancer près du mur. Ne surtout pas le contourner. Se laisser guider. Expérimenter. Se tromper. Recommencer. Contempler. Chercher les angles. Les réduire. Couper à travers les forêts. S’arrêter. Respirer profondément. Une ombre. Ne pas regarder en arrière. Tailler sa route. Peindre son destin. Choisir les couleurs. Construire avec le coeur. Recommencer. Les outils sont les alliés. Les supports sont des âmes. Le medium est dans les veines. »
Steph.Cop

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire