lundi 30 mai 2011

Writer d'un jour : Malis


///// Malis // Mab

"J'ai commencé en 1996, et pas tout de suite avec des bombes ! J'ai eu envie de peindre, j'ai été beaucoup plus attirée par la surface du mur ( ou autres) et la ville en elle même, je ne faisais que des tags au Posca ou à la bombe pendant des années. Ce n'était pas peindre qui m'attirait mais écrire."


"Comme je l'ai dis plus haut, le tag reste ma préférence et j'ai fait cela au moins 2 ans avant de faire mon premier graffiti. Mon parcours reste dans cette lignée même si il y a eu quelques années où je faisais des lettrages, notamment avec DEZE (nous avons formé un binôme pendant 3 ans). Depuis la fin de ce binôme (et des soucis avec la justice), je pense que ma "carrière" de graffeuse a été très aléatoire et pas vraiment régulière, mais je n'ai jamais stoppé de tagguer... Aujourd'hui, je me remets aux lettrages en rue, l'envie revient..."


"C'est impossible de partager ça avec d'autres personnes..."


"Je suis dans le MAB en "intermittence" depuis 10 ans : je dis cela car à certaines périodes je ressens le besoin de poser ce crew et de le representer et, puis à d'autres, je prends mon envol et ne le pose plus. Je me sens très électron libre et en même temps très liée à ce crew. Le MAB a une histoire longue de 15 ans, mais maintenant on peut dire que c'est beaucoup plus un crew basé sur des amitiés. Pour ma part, quand je le pose c'est en pensant à AZOTE PISE, IPSO, BEAST... Nous sommes aujourd'hui tous dispersés dans la France. Une pensée aux 224 puisque l'on parle de crew."


Interview // TBY
Photos // Malis. All pictures are copyright 2010 © DR

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire